Téléphone : 02 96 78 50 38
contact@bretagnebridgecomite.com

Accueil > Le comité > L’édito du président Octobre 2015

L’édito du président Octobre 2015

lundi 19 octobre 2015

La France championne du monde en Dames.
L’éthique et les tics.


Comme vous ne le savez peut-être pas (les médias ont été d’une grande discrétion), les Dames ont été sacrées championnes du monde de Bridge à Chennaï en Inde.


Vendredi dernier, le conseil fédéral d’octobre a fêté ce nouveau titre avec les championnes qui seront reçues prochainement par le ministre de la Ville. La route est néanmoins encore longue pour la reconnaissance du bridge comme sport.


Place maintenant à la préparation des championnats du monde de Lyon 2017. Pour cet événement, un tournoi sera organisé par comité (sans doute le 20/01/2017) afin de sélectionner les paires régionales y participant. Le montant des inscriptions (hors frais d’organisation) sera intégralement réparti entre les joueurs afin de défrayer les participants.


Des tournois catégoriels seront organisés lors de ces championnats (par série, les jeunes, les handicapés).


D’autre part, Rennes sera sans doute choisi pour organiser un entraînement national en septembre 2016.


L’éthique et les tics.


Vous avez sans doute eu vent des soupçons de tricherie concernant une des meilleures paires du monde. D’autres faits récents concernant des paires d’autres pays (Israël, Pologne, Allemagne) ont été évoqués. Un enquête est en cours à l’EBL, attendons sereinement les résultats en étant bien conscient que ces événements nuisent particulièrement à l’image du bridge de compétition.


A notre niveau, il ne se passe guère de compétitions au sein du comité où on ne nous rapporte pas des soupçons de ce genre, des tics comme par exemple des joueurs qui toussent seulement à la table de bridge, d’autres qui annoncent à voix haute derrière l’écran les conventions mises au point récemment (de peur sans doute que son partenaire l’ait oublié), ou encore des joueurs très habiles pour distribuer les donnes etc... . Il existe sans doute des paires soupçonnables dans le comité comme ailleurs, mais il reste néanmoins très difficile d’apporter des preuves. Pour détecter les tricheries évoquées plus haut, l’EBL avait mis en place un système de surveillance vidéo à chaque table, espérons que nous n’ayons pas à en arriver là. Une autre hantise (notamment des chambres de discipline) est l’utilisation des téléphones lors des matchs par quatre, c’est pourquoi, j’ai rappelé aux arbitres que les téléphones doivent être éteints dans les salles de jeux et que la salle fermée reste une salle fermée que les joueurs ne doivent pas quitter avant la fin du match sauf autorisation de l’arbitre (cf article 121 du RNC).